Menu

Les mets les plus prestigieux de la Provence

Truffe : le diamant noir du Tricastin
Autour de Saint-Paul-Trois-Châteaux (à 15 mn).
Tout près de nous, la truffe noire du Tricastin a trouvé les conditions idéales à son épanouissement : un sol calcaire et basique, des chênes et un climat doux. Quelques grammes suffisent à transcender des plats aussi simples qu’une omelette ou des pâtes fraîches. De novembre à mars, vous pourrez acquérir un peu de ce diamant noir le mardi et le dimanche au marché de Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Nougat : un délice de miel
A Montélimar (35 mn), mais aussi à Montségur-sur-Lauzon (20mn). 
Plusieurs confiseries artisanales produisent le meilleur de cette friandise à la fois tendre et croquante. Cuit au bain-marie dans un chaudron de cuivre, le meilleur nougat est traditionnellement fabriqué à partir du miel de lavande et des amandes de Provence. 

Beaumes-de-venise : l’antique vin doux 
A 35 minutes.
Il faut remonter à 600 avant J.C. pour retrouver les origines de la présence du vin sur le site du village de Beaumes-de-Venise. Ce sont les colons grecs qui, venus de Massalia, ont planté les premiers muscats. Depuis, leur réputation n’est plus à faire. Riches et complexes, très aromatiques, ces vins doux accompagnent parfaitement la cuisine exotique.  


Grands crus des Côtes du Rhône : puissance, épices et charpente

A 30 minutes environ.
Gigondas, Vacqueyras, Châteauneuf-du-pape… Les villages qui évoquent les meilleurs crus des Côtes du Rhône méridionales sont à quelques encablures. Vignerons indépendants et caves coopératives vous ouvrent grand leurs portes pour vous faire déguster toute la diversité de nos terroirs. Puissants, charpentés et épicés, les vins rouges sont très majoritaires. La plupart sont issus de subtils assemblages où domine le grenache. Cependant, les amateurs sauront découvrir d’excellents blancs, des rosés conviviaux comme le tavel et des vins doux naturels comme le rasteau.